Vous appréciez les fines herbes et avez l’habitude d’acheter des plants, c’est bien. Mais savez-vous qu’il est relativement facile de démarrer ses propres plants de fines herbes à partir de semis et que cette pratique vous permet :

  • de cultiver une très grande diversité de fines herbes (vous aurez accès à une cinquantaine de variétés de basilic)
  • de faire des économies.
  • de produire des plants selon les principes de l’agriculture bio.
  • d’exercer un contrôle sur la qualité des plants (moins de risque de maladies).
  • d’avoir du plaisir.

Bien que la plupart des fines herbes puissent être démarrées par le semis intérieur, certaines ont une préférence pour cette technique alors que d’autres profitent d’un semis extérieur du fait qu’elles n’apprécient pas la transplantation. Un bon truc pour réussir le semis extérieur consiste à couvrir le sol d’une toile flottante de façon à conserver le lit de semences constamment humide durant la période de germination.

Les fines herbes qui ont intérêt à être démarrées à l’intérieur sont le basilic, la camomille allemande, la citronnelle, la lavande, la pimprenelle, la sauge, le stévia, le tagète luisant et le thym.

Les fines herbes qui ont avantage à être démarrées à l’extérieur sont l’aneth, l’anis vert, le carvi, le cerfeuil, le cerfeuil musqué, la coriandre, le fenouil et le persil.

Les fines herbes qui peuvent bénéficier d’un semis intérieur ou extérieur sont l’agastache, la ciboulette, l’épazote, l’hysope, la livèche, la marjolaine, la mélisse, le périlla et la sarriette d’été.

Enfin, certaines fines herbes sont moins adaptées à la multiplication par semis. Elles ont intérêt à être multipliées selon les autres méthodes que sont bouturage, le marcottage ou la division. C’est le cas de l’estragon français, du laurier, de la menthe, de l’origan, du romarin, de la sarriette d’hiver et de la verveine citronnelle. Pour débuter la culture de ces fines herbes, c’est une bonne idée d’acheter des plants.

Quand et comment procéder aux semis intérieurs

  • Entre le 15 mars et le 15 avril.
  • Rassemblez le matériel : semences bio ou issues de culture écologique, terreau naturel pour semis, barquettes de champignons, contenants alvéolées ou autres contenants, arrosoir à jets fins, mini-serre.
  • Humidifiez le terreau.
  • Placez le terreau dans les contenants et tassez légèrement de façon à laisser un espace libre d’un centimètre.
  • Tracez des sillons de 0,5 cm de profond, espacés de trois à quatre centimètres.
  • Effectuez le semis en distribuant une semence à tous les centimètres. Si vous utilisez des contenants alvéolés, semez une graine par alvéole.
  • Couvrez les semences d’à peine 0,5 cm de terreau.
  • Humidifiez la surface en utilisant un arrosoir à jets fins.
  • Placez les contenants dans une mini-serre.
  • Placez la mini-serre à proximité d’une fenêtre orientée au sud ou à l’ouest. Autrement, optez pour l’éclairage artificiel.
  • Surveillez quotidiennement les besoins en eau et arrosez au besoin.
  • Éclaircissez les jeunes plants avant qu’ils se touchent. Vous pourrez les consommer.
  • Lorsque les jeunes plants auront au moins deux vraies feuilles, repiquez-les dans des contenants individuels. Si les plants sont plantés dans des alvéoles, transplantez-les dans de plus grands contenants.
  • Effectuez la transition progressive à l’extérieur lorsqu’il n’y a plus de danger de gel.
  • Transplantez au jardin ou en pots.

Quand et comment procéder aux semis extérieurs?

Couvrez le semis d’une toile flottante

  • Après le dernier risque de gel.
  • Rassemblez le matériel : semences bio ou issues de culture écologique, truelle, arrosoir, toile flottante.
  • Préparez la surface de culture du jardin en extirpant les plantes adventices et les pierres et aplanissez la surface du sol.
  • Pour la culture en pots, humidifiez le terreau avant de le mettre dans les pots. Compactez légèrement le terreau et aplanissez-en la surface.
  • À l’aide de la truelle, creusez un sillon d’un centimètre de profond.
  • Procédez au semis en laissant tomber une semence à tous les centimètres ou plus, puis refermez le sillon.
  • Arrosez en utilisant un arrosoir à jets fins.
  • Couvrez la surface à l’aide d’une toile flottante.
  • Surveillez quotidiennement les besoins en eau et arrosez au besoin par-dessus la toile flottante.
  • Enlevez la toile flottante lorsque tous les jeunes plants sont sorties de terre.
  • Effectuez un premier éclaircissage lorsque les jeunes plants atteignent 3 à 4 cm en laissant un plant à tous les 10 cm. Vous pourrez consommer les jeunes plants après les avoir lavés adéquatement.
  • Effectuez un deuxième éclaircissage avant que les plants ne se touchent de façon à leur offrir un espacement final de 15 à 30 cm selon la variété.

Où se procurer des semences de qualité?

  • Auprès des semenciers présents dans les fêtes de semences.
  • Auprès des semenciers qui offrent leurs semences par Internet. Consultez « Semenciers du Québec » et Semenciers d’ailleurs” dans la page Ressources. 
  • À votre jardinerie locale.

 

 

Pour en savoir plus sur la culture, la conservation et l’utilisation des fines herbes, consultez le livre  Les fines herbes de la terre à la table ou suivez la formation en ligne du même nom.